Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Dossier de presse

Memo 3 Questions du parlement au gouvernement

Pour leur troisième séance plénière, le vendredi 27 mars 2015, consacrée aux questions du parlement au gouvernement, les députés de la transition formulent une question d’actualité et quatre questions orales à l’adresse des membres du gouvernement.

La question d’actualité adressée au Premier ministre a pour auteur le député Casimir Sawadogo. Cette question d’actualité porte certainement sur un sujet de l’heure qui a un intérêt national. En effet, la question du député est relative à la mission gouvernementale conduite par le ministre Auguste Denise Barry en Côte d’Ivoire pour expliquer les raisons du report du vote des burkinabè de l’étranger. Le député veut savoir la suite donnée à l’incident qui a eu lieu et les mesures à envisager pour éviter de situation pareille à l’avenir.

La question orale sans débat du député Daogo Jean Sothère Samma est relative à la promotion de l’épanouissement et de la consolidation de l’unité de la cellule familiale. Le député pose la problématique de la promotion de cadre d’épanouissement social et surtout de la prise en compte de la structure familiale dans la dynamique des affectations administratives des travailleurs.

Les députés Dominique Zouré, Christine Sougué et Bakary Koné ont adressé respectivement chacun une question orale avec débat au ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, et au ministre de la communication et des relations avec le Conseil national de la transition.
La solidarité à l’endroit des martyrs de l’insurrection préoccupe le député Dominique Zouré qui a interpellé le ministre en charge de la question. Le député dans sa question touche un sujet fondamental dans la mesure où l’opinion attend d’être informée des actions de compassion et sur toutes les actions solidaires menées par l’exécutif pour soulager les victimes et leurs familles.

Quant à la question orale avec débat du député Christine Sougué adressée toujours au ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, elle est relative à la prise en compte des groupes vulnérables dans la politique nationale de protection sociale (PNPS) 2013-2022.

Le député Bakary Koné interroge le ministre en charge de la communication sur la problématique de l’inadéquation entre les attentes de la population et l’orientation générale donnée aux médias publics. La pertinence de la question du député est telle que les médias publics tout comme les médias en général ont une mission de service public. Ce qui suppose que les services offerts par les médias doivent être en phase avec les populations en matière d’information, d’éducation, de sensibilisation, etc.

La séance plénière du vendredi 27 mars 2015 consiste donc à un exercice de questions réponses entre députés et ministres de la transition. Un exercice qui s’inscrit en droite ligne dans la mission de contrôle de l’action du gouvernement par l’organe législatif.