Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Liberté-Démocratie-Justice  >>   Groupes parlementaires  >>   Activités

PREMIERES JOURNEES PARLEMENTAIRES DU GROUPE LIBERTE-DEMOCRATIE-JUSTICE (LDJ) : Les députés membres précisent leurs rôle et place dans le processus de la transition

Ils sont issus d’une trentaine de formations politiques anciennement affiliées au Chef de file de l’opposition politique (CFOP) et forment aujourd’hui le Groupe parlementaire Liberté-Démocratie-Justice (LDJ).

Un des quatre groupes parlementaires régulièrement constitués au Conseil national de la transition (CNT). A la faveur de leurs premières journées parlementaires à Bobo Dioulasso ces 11 et 12 avril 2015, les députés membres du groupe LDJ se penchent sur leurs « rôle et place dans le processus de la transition ».

A l’issue d’une cérémonie d’ouverture qui a vu la présence du Haut Commissaire du Houet, Président de la Délégation spéciale de la commune de Bobo Dioulasso, deux (02) communications autour du thème central ont meublé ces journées. Dans une présentation unique, les communicateurs, Siaka COULIBALY, analyste politique et Abdoul Karim SAIDOU, Juriste, ont insisté sur la nécessité pour ces députés de contribuer à asseoir les bases solides d’une démocratie qui prenne en compte les aspirations profondes du peuple burkinabè. Ceci passe par une production législative conséquente et la commission d’enquêtes parlementaires sur des sujets essentiels comme la sécurité, la justice et en matière de politique étrangère.
Au terme de ces journées parlementaires, les participants ont adopté une(01) résolution et formulé six (06) recommandations.
La résolution est relative à l’élaboration de document d’apport politique du groupe parlementaire LDJ. Quant aux recommandations, elles portent sur le financement et le plafonnement des dépenses des partis politiques, la commission de réconciliation nationale et des reformes, l’ouverture des dossiers de crimes économiques et de sang, la relecture de la charte des partis politiques. Des points d’engagement pour une transition politique réussie au Burkina Faso, que le Président du Groupe LDJ, le Député Jean-Hubert BAZIE appelle de tous ses vœux à la mise en œuvre, en prononçant le discours de clôture de ces journées parlementaires.