Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Président  >>   Activités

Nuit du communicateur : « Il est tant que les professionnels des médias assurent L’organisation des Galians », dixit Moumina Cheriff SY

La nuit du communicateur, après le report du 26 juin, s’est finalement tenue le 3 juillet 2015 dans les locaux du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Pour cette XVIIIe édition des prix Galians, deux cent quarante six œuvres dont vingt en langues nationales ont été soumises à l’appréciation des jurys. Au final, ce sont quarante quatre (44) œuvres qui ont été primées dans les genres de production (enquête, reportage, interview, présentation, grand reportage, documentaire, photo de presse, magazine …), de création et de publicité en presse écrite, en presse en ligne, en radiodiffusion et télévision.
Les prix spéciaux et officiels étaient composés de 500.000F plus un trophée et/ou une attestation. Excepté, le prix spécial de la Chambre des mines et des carrières qui s’élevait à 750.000 FCFA.

Quatre lauréats, dans la catégorie meilleur reportage en langues nationales, en presse écrite, meilleure interview en radio et le meilleur reportage en télévision, ont été primés par le Conseil national de la transition (CNT). Trois d’entre eux, Absatou BOKOUM de la RTB2 Hauts-Bassins, Hyacinthe SANOU de l’Observateur Paalga et Ismaël OUEDRAOGO de la radio Ouaga FM ont reçu chacun la somme de cent mille (100.000) F plus un ordinateur portable. Amadou LOUGUE de la RTB2 Hauts-Bassins repart avec une tablette et un appareil photo numérique.
Des prix spéciaux, au nombre de dix-huit, ont également été décernés au cours de cette nuit du communicateur par douze donateurs.

Comme les années précédentes, les différents jurys ont à nouveau déploré la confusion des genres. Ils ont recommandé que la Direction générale des médias du ministère de la communication participe au renforcement des compétences des journalistes par l’organisation de sessions de formation.
Le ministre de la communication, chargé des relations avec le Conseil national de la transition, porte-parole du gouvernement, Frédéric A. K. NIKIEMA, a tout d’abord salué le travail abattu par les médias notamment, pendant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Puis, il a invité l’ensemble de la presse à garder le cap avant d’annoncer des actions qui seront entreprises par son département et qui visent l’amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs du secteur de la presse et de la communication. Il s’agit, entre autres, de la relecture de textes juridiques, de la dépénalisation des délits de presse, de la signature d’un accord d’exonérations fiscales à l’importation des matériels de production des médias, de la mise en place d’un fonds de soutien à la presse…

Le président du CNT reçoit un Galian d’honneur
Le président du CNT, président d’honneur de la XVIIIe édition des Galian 2015 et journaliste, Moumina Cheriff SY, a félicité les jurys pour l’esprit de rigueur dans lequel ils ont délibéré et primé les meilleurs parmi les meilleurs. Il a ensuite exhorté les journalistes et communicateurs à plus d’engagement.

De l’engagement pour faire face à la concurrence interne et externe qui est très rude. Puis, il dira « qu’il est temps que l’organisation des prix Galian soit désormais assurée et assumée par les professionnels de la presse et des médias eux-mêmes, avec l’appui des pouvoirs publics ». Plus qu’un vœu, c’est un combat qu’ils ont toujours mené pour que les Galians soient l’occasion pour les hommes et les femmes de médias de reconnaître, en toute responsabilité, les meilleurs d’entre eux.

Pour son amour pour le métier de la presse, sa rigueur professionnelle et sa détermination pour les causes nobles, le président du CNT a été la seule personnalité à recevoir un Galian d’honneur, en présence d’autres députés qui étaient à ses côtés à cette soirée de récompenses.