Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Président  >>   Audiences

Des émissaires des Nations Unies et de l’Union Africaine Chez le Président du CNT

Après la réunion du groupe international de suivi et d’accompagnement, tenue le mardi 15 septembre 2015 à Ouagadougou, le Président du Conseil National de la Transition, Moumina Chériff SY, a reçu ce jour 16 septembre en audience, Monsieur Mohamed Ibn CHAMBAS, représentant spécial des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et Madame Aisha L. Abdullahi, Commissaire aux affaires politiques de l’Union Africaine. Ces deux personnalités sont venues réaffirmer le soutien de leurs organisations respectives aux autorités de la transition pour la tenue le 11 octobre 2015, d’élections libres, transparentes et apaisées.

Dr Mohamed Ibn CHAMBAS : « les Nations Unies sont satisfaites de la conduite du processus de transition au Burkina Faso, qui est sur de bons rails .C’est une réussite et la communauté internationale, a une fois de plus réaffirmé son appui et son soutien aux autorités burkinabè, pour assurer une bonne préparation des élections d’octobre 2015. J’appelle tous les burkinabè à participer au processus électoral pour que l’on ait des élections apaisées, crédibles et des élections qui serviront d’exemple pour la région ouest africaine et pour l’Afrique toute entière.
Les médias Burkinabè ont un rôle important à jouer en garantissant un libre accès des médias aux partis politiques et aussi en évitant de relayer des messages qui peuvent inciter à la violence.
J’espère que les médias sont conscients de ce rôle important à jouer et qu’ils doivent assumer avec responsabilité. »

Dr Aisha L. Abdullahi, Commissaire aux affaires politiques de l’Union Africaine : « je remercie le peuple burkinabè pour cet accueil chaleureux. J’appelle tous les acteurs au calme et invite les citoyens burkinabè à se présenter massivement au bureau de vote le 11 octobre 2015, pour choisir librement ceux qui doivent présider à la destinée du pays. Pour poursuivre le soutien de la communauté internationale à la crédibilité du scrutin, l’Union Africaine compte déployer une mission d’observation de courte et de longue durée. »