Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Organisation de la société civile  >>   Groupes parlementaires  >>   Activités

Déclaration prononcée par Monsieur Hervé OUATTARA président des Organisations de la Société Civile du retour au Président du CNT

Avant d’entamer mon propos, je souhaiterais, qu’une minute de silence soit observée à l’endroit et sous la mémoire de nos camarades, vaillants combattants tombés sous les balles assassines des terroristes

Je vous remercie !

Monsieur le Président,
HonorablesDéputés,

Après les glorieuses journées des 30 et 31 octobre 2014, notre peuple ne s’est pas endormi, bien au contraire, il est resté éveillé pour veiller sur les acquis de son insurrection, que dis-je, de sa révolution.

Malheureusement certains ne l’avaient pas compris, et ont par ricochet décidé de voler au peuple burkinabè les retombées de sa lutte. Il est encore une fois rencontré devant eux un peuple mobilisé avec à l’idée une seule phrase : « la patrie ou la mort nous vaincrons ». Je puis vous assurer honorablesdéputés que le Burkina Faso n’a pas d’hommes forts, il n’a pas d’institutions fortes mais il a un peuple fort. En ce jour, nous rendons hommage à toutes les victimes de ces journées au cours desquelles des filles et fils du Burkina Fasoont été tués et blessés par les terroristes de putschistes que tous ceux qui, par action ou inaction ont cautionné de tels actes soient traduits devant les juridictions de notre pays pour répondre de leurs actes.

Je voudrais également rendre un vibrant hommage à cet homme de valeur, homme intrépide, celui- la même que nous avons appelé durant cette période de lutte ‟ EL COMMANDANTE″, le Président SY MOUMINA CHERIFF. Monsieur le Président, chez nous on dit qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre d’années. Nous restons donc convaincus que vous êtes une âme bien née. Soyez en salué EL COMMANDANTE.

A tous les députés qui ont lutté, à la société civile, aux partis politiques issus de l’ex- CFOP, aux forces de défense et de sécurité, tout le peuple burkinabé vous est reconnaissant.

Ceux qui ont achillée de chez eux et qui n’ont pas pu longer, maintenant vous pouvez retrouver le sommeil mais la vigilance, la mobilisation.
Je vous remercie
La patrie ou la mort nous vaincrons