Burkina Faso Unité - Progrès - Justice

Alliance pour la République et la Démocratie  >>   Groupes parlementaires  >>   Activités

Groupe parlementaire constitué ARD : les députés ont échangé avec les populations à Koudougou

Les députés membres du groupe parlementaire constitué Alliance pour la République et la Démocratie (ARD), ont organisé leur deuxième journée d’échange le vendredi 13 novembre 2015 à Koudougou dans la salle de conférence de l’Hôtel Ramonwende. Ils se sont entretenus avec leurs militants sur le thème « Bilan de la contribution du groupe parlementaire ARD dans l’exécution des missions du Conseil national de la transition. »

Dans son discours d’ouverture, le Président du groupe parlementaire, Boubacar BOUDA a indiqué avoir voulu cet exercice pour souscrire au devoir de compte rendu qui incombe à tout parlementaire. Les députés ont alors fait le point sur ce qu’ils ont pu faire dans le cadre des productions législatives et dans les missions de contrôle de l’action gouvernementale. Ils ont ainsi participé aux travaux en commission, à l’adoption en plénière des 78 projets et propositions de lois et une Résolution. Pour eux, cette contribution a permis de rehausser le niveau des débats et améliorer la qualité du travail parlementaire.

Le groupe a aussi apporté son concours pour l’élaboration de 47 questions orales avec ou sans débat, des questions écrites et des questions d’actualité posées au gouvernement.
Au titre du contrôle de l’action gouvernementale et des missions d’information, les députés du groupe ont participé activement à deux missions d’information à Perkoa sur l’observation des exploitations minières et de sa restitution. Ce qui a facilité l’adoption du présent code minier. En outre, une visite de terrain à Ziniaré dans le centre professionnel et dans la prison de haute sécurité a connu la participation des membres du groupe ARD.

Les militants ont témoigné leur satisfaction pour toutes les informations reçues. Ils ont en outre émis le vœu de voir répéter de telles actions parlementaires. Cela favorisera au mieux la collaboration entre populations et élus pour un meilleur encrage démocratique, disent-ils.